NOTRE BELLE GRANDE MAJUSCULE

Nous savons tous que le premier mot d’une phrase commence par une majuscule, que les noms propres prennent toujours une majuscule, mais qu’en est-il des bâtiments, des points cardinaux, des lieux historiques?

Je vous ai préparé un tableau qui résume certaines règles entourant notre Belle Grande Majuscule.

ILS PRENNENT LA MAJUSCULE MAIS SACHEZ QUE…
Les noms propres désignant une personne.

— Mon nom est Séraphin Poudrier

Lorsque le nom propre devient un nom commun, on utilise la minuscule.

— Ne fais pas ton séraphin.

L’article le ou la qui fait partie du nom de famille.

— Jean L’Archevêque

— Micheline Le Tarte

 

Les patronymes d’origine étrangère qui comportent l’article De, Del, Den ou Di prennent souvent la majuscule, mais pas obligatoirement.

— Leonardo Di Caprio

— Michael Del Pietro

— Léonard de Vinci

La particule de ou d’ ainsi que les formes contractées du (de + le) et des (de + les) s’écrit avec une minuscule.

— Jeanne d’Arc

— Samuel de Champlain

— Dollard des Ormeaux

Le premier mot de la dénomination d’un organisme, d’une société, d’une association ou d’une institution :

— La Chambre des notaires du Québec

— La Cour suprême du Canada

— La Cour des petites créances du Québec

— Le Département des sciences de la nature de l’Université de Montréal

— La Société des poètes incompris inc.

Le nom d’un ministère s’écrit avec une minuscule, c’est le domaine d’activité spécifique qui prend la majuscule :

— Le ministère de la Justice

— Le ministère du Revenu

Mettre une majuscule à tous les mots significatifs de la dénomination est un calque de l’anglais.

N’oubliez pas qu’inc. ne prend pas de majuscule.

Lorsque l’on s’adresse à la personne, son appellation, son titre et sa fonction, incluant l’adjectif, la préposition ou la particule qui le précède, prennent une majuscule.

Monsieur le Premier Ministre

Madame la Vice-Présidente des finances

Madame la Mairesse

Monsieur le Secrétaire-Trésorier

— Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

On n’abrège pas Monsieur ni Madame.

Dans le corps d’une lettre ou lorsque l’on ne s’adresse pas directement à la personne, on indique la minuscule et les titres de civilité (monsieur et madame) sont le plus souvent abrégés.

— Le ministre du Revenu, M. Jean La Roche, a déposé son budget.

Me Luc Lavoie, notaire

— J’ai transmis votre demande à Mme Judith Berger, qui y donnera suite.

— Notre directeur général participera à ce congrès.

N’oubliez pas que le terme mademoiselle ne s’emploie plus à moins que si l’on s’adresse à une toute jeune fille.

Les titres honorifiques prennent toujours une majuscule :

Sa Majesté

Votre Sainteté

 
Les noms propres des rues, des villes et des pays prennent toujours une majuscule:

— Le Canada est une grande terre d’accueil

— La municipalité d’Oka

— J’habite au 955, rue Lenoir, à Montréal

— 1475, 54e Rue

Cependant, lorsque le nom devient un adjectif, il prend une minuscule :

— Veux-tu un morceau d’oka?

La voie de communication (rue, avenue, boulevard, place, route, autoroute, place, etc.) prend une minuscule.

Si le nom commence par l’article défini (la, le ou les), on met aussi la majuscule à l’article puisqu’il fait partie du nom.

— J’habite au 855, rue Saint-Sylvain, à Le Gardeur.

On met une virgule entre le numéro (qu’on peut appeler numéro d’immeuble, mais pas numéro civique, qui est un calque de l’anglais civic number) et le nom de la voie de communication.
Même chose pour les odonymes (un nom propre désignant une voie de communication).

— 1250, boulevard De Maisonneuve (rappelle Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve)

— 11230, boulevard De Gaulle (rappelle le général Charles de Gaulle)

Dans un numéro, à la différence d’un nombre, on ne sépare pas les chiffres en tranches de trois; on évite donc de mettre un espacement dans les nombres comprenant plus de trois chiffres.

Les mots ville ou municipalité prennent une majuscule, lorsqu’ils désignent l’administration municipale, qui est considérée comme une personne morale.

 — La Ville de Québec a présenté son budget annuel hier soir.

— Prière de faire parvenir votre chèque à la Municipalité de Roxton Pond.

Lorsque les mots ville ou municipalité sont utilisés au sens de territoire ou lorsqu’ils sont précédés d’un article indéfini (un, une, des), d’un adjectif possessif (ma, ta, sa, etc.) ou d’un adjectif démonstratif (cette, ces).

— Le règlement sera modifié par votre municipalité.

— La ville où je suis né est située sur le bord du fleuve.

Lorsque le point cardinal désigne une région, ou un lieu géographique, il doit prendre la majuscule :  

— Je suis en vacances dans le Midi de la France.

— 455, boulevard René-Lévesque Ouest, ville de Montréal.

— L’Amérique du Sud

Mais ils ne prennent pas la majuscule quand ils situent un lieu ou indiquent une direction :

— La maison est située à l’est du boulevard Papineau.

— Le nord des États-Unis a été frappé par la tempête.

Les mots charte, loi et règlement prennent une majuscule initiale lorsqu’on cite le titre exact d’une charte, d’une loi ou d’un règlement ou si, par la suite, on utilise ces mots seuls pour désigner cette charte, cette loi ou ce règlement, on peut utiliser la majuscule  pour établir clairement que ce mot désigne la charte, la loi ou le règlement cité antérieurement.

– La Charte de la langue française proclame que le français est la langue officielle du Québec.

– Le Règlement modifiant le Règlement sur l’exportation et l’importation de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses a été adopté hier.

– La Charte de la langue française proclame que le français est la langue officielle du Québec. La Charte déclare également que le français est la langue de la législation et de la justice au Québec.

Lorsque les mots charte, loi et règlement ne constituent pas le premier mot du titre ou lorsqu’on les utilise seuls sans qu’ils soient précédés d’un déterminant défini ou lorsqu’ils ne désignent pas un texte juridique, ils s’écrivent avec une minuscule initiale.

La Charte de la langue française proclame que le français est la langue officielle du Québec. Cette charte déclare également que le français est la langue de la législation et de la justice au Québec.

– Voici une présentation de la Loi sur la protection du consommateur. Si on interprète bien la Loi, on voit que… Selon les termes de cette loi… Ladite loi prévoit…

– Nul n’est censé ignorer la loi.

Lorsqu’un bâtiment, un monument ou un lieu public porte un nom particulier à caractère évocateur (donc différent du nom habituel du type de bâtiment ou de lieu en question) qui est un nom simple, celui-ci est considéré comme un nom propre et prend la majuscule.

– la Ronde

– la statue de la Liberté

– la tour Eiffel

Lorsque le générique est précédé d’un adjectif, les deux mots prennent la majuscule initiale.

– la Grande Bibliothèque

– le Grand Théâtre de Québec

Certaines appellations consacrées dérogent toutefois à ces règles.

– la Maison-Blanche

– la Maison de Radio-Canada

– le Monument-National

Les noms qui désignent un peuple, un groupe humain se définissant par la couleur de la peau ou les habitants d’une région prennent une majuscule initiale. Si le nom est composé, ses deux éléments prennent la majuscule.

Les Français, les Allemands et les Italiens sont réunis au gala qui se déroule en Australie.

— De plus en plus de Blancs s’intéressent à la culture hip-hop.

— Marc a épousé une Italienne.

— Quel est le secret de la beauté des Sud-Américaines?

— L’accent des Néo-Brunswickois est charmant.

Les adjectifs correspondant aux noms de peuples, de groupes humains se définissant par la couleur de la peau ou d’habitants s’écrivent avec une minuscule initiale.

— J’aime déguster un bon vin français.

— Plusieurs femmes blanches fréquentent cet établissement.

— Michel a une connaissance approfondie de l’économie québécoise.

Les noms de langue ou de groupes de locuteurs s’écrivent en minuscules.

— Josée suit des cours d’allemand.

— Florent ira enseigner le français au Japon.

Les grandes périodes de l’histoire, car ces dénominations sont considérées comme étant des noms propres.

— l’Antiquité

— les Années folles

— le Jeudi noir du 24 octobre 1929

— la Seconde Guerre mondiale

Les noms d’époques dont le générique est âge, époque, ère, etc., ne prennent aucune majuscule; ils ne sont pas considérés comme des noms propres.

— l’âge d’or

— l’époque contemporaine

— l’ère du Verseau

Les titres de journaux et de périodiques prennent, de façon générale, la majuscule à l’article (s’il fait partie du titre), à l’adjectif qui précède le premier nom, le cas échéant, ainsi qu’au premier nom et, bien sûr, à tous les noms propres.

— Le Journal de Québec

— Le Nouvel Observateur (L’adjectif précède le nom.)

— L’Écho régional (L’adjectif suit le nom.)

— la Revue québécoise de linguistique (L’article ne fait pas partie du titre.)

On écrit les titres de journaux et de périodiques en italique.

Lorsque la lettre ou le chiffre dans une énumération verticale est suivi d’un point, ou d’un point et d’un tiret, le mot qui suit prend la majuscule.

1.ou A. ou 1. – Majuscule;

2.ou B. ou 2. – Majuscule;

3.ou C. ou 3. – Majuscule.

Il importe aussi de tenir compte du signe de ponctuation qui termine et sépare les divers éléments de l’énumération : après le point, la majuscule est obligatoire; après le point-virgule, on met une majuscule ou une minuscule.

Lorsque l’élément de l’énumération est très court, il n’est pas nécessaire de terminer chacune d’elle par un signe de ponctuation. 

  1. Le talon haut
  2. Le talon compensé
  3. Le talon plat

Si la lettre ou le chiffre est suivi d’une parenthèse fermante ou le tiret, le mot qui suit commence par une majuscule ou une minuscule.

1) ou a) ou – Majuscule ou minuscule; 

2) ou b) ou – Majuscule ou minuscule; 

3) ou c) ou – Majuscule ou minuscule.

Après un adverbe ordinal (1o, 2o, 3o, etc.), on met généralement une minuscule.

1° minuscule, 

2° minuscule, 

3° minuscule.

Si les éléments de l’énumération forment un seul alinéa et sont donc intégrés à la structure normale de la phrase (énumération horizontale), ils commencent par une minuscule.

1) minuscule; 2) minuscule; 3) minuscule.

LES ACCENTS

N’oubliez pas que les majuscules prennent les accents (aigu, grave ou circonflexe) de même que le tréma et la cédille lorsque les minuscules équivalentes en comportent.

Bonne semaine!

Source:  La Banque de dépannage linguistique

Pour rester à l’affût des dernières publications et des nouveautés sur notre site Inscrivez-vous à notre infolettre

NOTRE BELLE GRANDE MAJUSCULE
Share

Laisser un commentaire